Colin Fraser

Votre député de


Nova-Ouest

Colin Fraser

Votre député de


Nova-Ouest

Menu

Déclaration émis suite à des espèces marins qui ont été retrouvés morts, échoués le long des côtes du sud-ouest de la Nouvelle-Écosse

Déclaration

Pour diffusion immédiate

29 décembre 2016 – Digby (Nouvelle-Écosse)

 

Colin Fraser, député fédéral de Nova-Ouest, a émis la déclaration suivante suite à des espèces marins qui ont été retrouvés morts, échoués le long des côtes du sud-ouest de la Nouvelle-Écosse:

« Les harengs retrouvés morts pendant les dernières semaines le long des côtes de la Baie-Sainte-Marie, du bassin d’Annapolis et dans les environs de Pubnico m’inquiètent énormément. Cette inquiétude a considérablement augmenté ces derniers jours avec la découverte                le 26 décembre dernier de d’autres espèces, y compris des étoiles de mer, des pétoncles, des crabes, des moules, des coques et des homards, échoué le long de la Baie-Sainte-Marie près de Plympton.  Un océan et une vie marine en bonne santé sont d’une importance cruciale au sud-ouest de la Nouvelle-Écosse, en raison de l’importance des pêches et des côtes à notre économie et à notre identité.

Pêches et Océans Canada et d’autres partenaires fédéraux sont bien au courant de cette situation et ont étudié des causes potentielles depuis la fin novembre. Ils ont entrepris des tests et des évaluations en laboratoire reliés à des pathogènes, des toxines et la prédation qui se sont tous révélés négatifs.  Des tests additionnels seront bientôt complétés.

Je communique régulièrement sur ce problème avec le bureau de l’honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne. J’ai également parlé au ministre LeBlanc et je lui ai soulevé mes inquiétudes sur l’importance de cet enjeu.  J’ai bonne confiance que cet enjeu est traité comme une priorité au sein de son ministère.  Je continuerai à exercer des pressions auprès des ministères fédéraux en vue de mobiliser toutes les ressources à leur disposition afin que les causes potentielles de cette situation soient enquêtées et que le public est tenu informé des prochains développements dans un délai raisonnable.  Mon bureau communiquera également toute nouvelle information dès qu’elle sera mis à notre disposition et continuera à collaborer avec les élus provinciaux et locaux à mesure que la situation évolue.

Je tiens à remercier les nombreux citoyens préoccupés qui m’ont contacté concernant cet enjeu et qui offrent leurs points de vue. Je désire également remercier ceux qui prennent des photos et qui communiquent leurs découvertes avec Pêches et Océans Canada et bien d’autres.  Enfin, nous espérons que les efforts coordonnés et les sciences nous aideront à déterminer les causes afin qu’on puisse commencer, si possible, à remédier à cette situation. »